japonmanga.wordpress.com devient japon.blogintelligence.fr

Nouvelle adresse du blog :
japon.blogintelligence.fr

adresse du nouveau flux RSS :
http://japon.blogintelligence.fr/feed/
(n’oubliez pas de vous abonner à ce nouveau flux RSS)

S’abonner au flux RSS de japon.blogintelligence.fr dans un agrégateur RSS comme Feedly.com

I- créer une adresse Gmail (passez à l’étape II si vous en avez déjà une)

Gmail est un service de boite email gratuite offerte par Google

1. allez sur https://accounts.google.com/SignUp?service=mail

2. remplissez tous les champs du formulaire d’inscription ainsi que le Captcha

3. éventuellement, donnez votre numéro de mobile à Google pour sécuriser votre compte

4. Votre compte Gmail est créé 🙂
Vous pouvez maintenant accéder à votre boite email.

II- s’abonner dans Feedly

0. allez sur www.feedly.com

1. cliquez sur « Get Started » (bouton vert)

2. connectez votre compte Google (Gmail) à Feedly

3. accédez à Feedly

3. copiez cette adresse (c’est un flux RSS)
http://japon.blogintelligence.fr/feed/

4. cliquez sur « +Add Content » en haut à gauche (dans la barre de gauche. Faites là apparaître par un survol de la souris si elle n’apparait pas).

5. collez l’adresse
http://japon.blogintelligence.fr/feed/
où il y a marqué « enter URL » à droite de la loupe

6. cliquez sur le gros + sur fond de carré gris

7. cliquez sur le bouton vert « Add »

vous êtes abonné !

Critique du film de sous-marins K-19, un film catastrophe sur le nucléaire comme au Japon

Alors qu’au Japon la situation à Fukushima s’améliore (ils sont où les écologistes qui disaient que ça allait être une catastrophe ?), il est intéressant de revenir sur des catastrophes nucléaires autres que Tchernobyl et Three Mile Island (TMI). Les média nous ressassent à tort et à travers toujours les même (Tchernobyl qui n’a rien à voir) et Three Mile Island qui est plus comparable.

Un film catastrophe inspiré d’évènements rééls était sorti il y a quelques années : K-19, le piège des profondeurs (K-19 the Widowmaker in English, le « faiseur de veuves »).

J’ai fait hier un article sur tous les films de sous-marins au cinéma.

attention, ce qui suit dévoile en partie le scénario et des moments clés du film (rebondissements)

Le K-19 est le premier sous-marins soviétique disposant à la fois d’une propulsion nucléaire et de missiles balistiques nucléaires à combustible liquide. Le sous-marins K-19 a effectué sa première mission en 1961, sous Kroutchev.

Il y avait 2 réacteurs nucléaires sur le K-19 : 2 réacteurs à eau pressurisée comme dans les centrales nucléaires américaines et françaises et dans les sous-marins américains, britanniques et français. Ils produisaient 70 MW (10 % de la puissance des réacteurs japonais de Fukushima).

Après l’accident dans le réacteur, les équipes ne peuvent rester que 10 minutes près du réacteur.

Comme au Japon, il y a des sacrifice dans K-19. Un autre film de sous-marins avec des gens qui se sacrifient mais sans histoire de nucléaire dedans est le film U-571 (histoire d’un sous-marin américain lors de la 2e guerre mondiale).

Dans tout bon film de sous-marins, il y a une scène d’exercice (« drill »). Une des meilleures scène d’exercice est montrée dans le film Das Boot (film sur un sous-marin allemand pendans la 2e guerre mondiale).

Scène de la petite amie dans K-19 comme dans Das Boot.

Scène de la plongée à la limite des capacités du sous-marin avec profondimètre comme dans Das Boot et U-571.

Mensonges sur les doses de radio-activité absorbées pour ne pas paniquer les héros qui se sacrifient en allant près du réacteur.

Température en rouge au dessus de 400 degrés qui monte au dela de 925 degrés (dans la réalité elle n’a pas dépassé 800°, la température de début de fonte/fusion du coeur). Baisse après 950 degrés.

les personnages du film : le peureux qui n’ose pas se battre mais qui à la fin se sacrifié (existe aussi dans U-571).

difficile de représenter radioactivité à l’écran (la radioactivité est invisible dans la réalité) : on fait des brûlures horribles aux sacrifiés.

sacrifier le bateau pour sauver l’équipage ? mais cela le dévoilerait aux américains et serait une perte d’expérience pour la marine soviétique.
Demander de l’aide à l’ennemi américain en pleine guerre froide ?

La souris, témoin de la radioactivité est morte : les radiations à l’intérieur du sous-marin sont montées assez haut, il a été contaminé. La nourriture a aussi été contaminée. Les officiers ont donné du vin rouge à l’équipage. Il est dit dans le film que c’est bon en cas de contamination pour saturer les os en strontium (info médicale à vérifier).

Dosimetres qui se branchent dans un compteur.

importance de la religion en cas de catastrophe (et cela fait plaisir au public religieux américain) mais sous l’ère soviétique les icônes étaient interdites.

hélicoptère américain qui survole le sous-marin : soviétiques qui montrent leurs fesses au renseignement américain qui prend des photos

dilemme

mutinerie comme dans USS Alabama et A la poursuite d’octobre rouge. Dans la réalité il n’y a pas eu de mutinerie sur le K-19, les armes avaient été jetées par dessus bord en cachette.

Dilemme choisir entre un jeune officier nucléaire inexpérimenté et un vieil officier alcoolique pour s’occuper du réacteur.

Il est dit dans le film K-19 que la fusion (fonte) du coeur démarre une réaction thermonucléaire, ce qui est scientifiquement faux.

Fin du film
Scène de la cour martiale a posteriori comme dans USS Alabama.

Dilemmes du film :
– choisir entre un jeune officier nucléaire Inexpérimenté et un vieil officier alcoolique
– sauver des vies ou sauver l’Etat ? (holiste ou individualiste)

article de Wikipedia en français sur le film « K-19 le piège des profondeurs.

wikipedia in English article’s on the movie « K-19: the Widowmaker ».

article de Wikipedia en français sur le sous-marin K-19.

wikipedia in English article’s on soviet submarine K-19.